18/12/2006

{ Nouveau soleil }

Parfois, le mieux est de se remettre en question.

wild_cat____by_Christophe_Niel
 
 
oOoOoOoOoOoOoOoOoOo
 
Cage
 

 Sa tristesse intérieure effacée sous le fard
La belle au cœur d’argile se tient droite et austère
Sa noblesse extérieure liquéfie les regards
Mais sa voix est fébrile et ses larmes familières

Elle regarde, envieuse, les jeunes filles nées sans cage
Rêvant de s’évader de son carcan d’ivoire
Mais l’Étiquette sérieuse est son lourd héritage
Elle ne peut que pleurer, son monde est sans espoir

Pourtant son corps frissonne, les nuits de pleine lune
En entendant le chant de ce jeune troubadour
Mais ses mots qui résonnent sous ces murs d’infortune
Feront que le galant à son écho est sourd

Jamais il ne saura les tourments de la belle
Lui qui parle d’amour comme l’abeille fait son miel
Et au sein de ces draps se meurent ses ritournelles
Sous des larmes de velours par une nuit sans soleil

Alors son cœur se brise, elle se déchire en pleurs
Sous les courbes de la voix du poète d’Alicante
Elle confie à la brise en murmure ses faveurs
Mais chacune s’effacera dans une brume bienséante

 

Black Angel

14:30 Écrit par [ 'Nis ] | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Ton poème est triste, beau et triste. Touchant car nous rêvons parfosi de plus de liberté alors que j'ai l'impression qu'elle est à notre portée, juste là à attendre que nous tendions la main...

Écrit par : fallen-angel | 08/01/2007

frissons En cage, nous nous y mettons nous même.
Ce sont ceux que nous aimons qui nous en sortent, parfois contre notre gré.

Tendres pensées.
Old Jel

Écrit par : jel | 10/01/2007

Les commentaires sont fermés.